La Norvège s’est abstenue d’intégrer l’UE à deux reprises. Ce refus a été motivé par la présence d’un gisement de […]



La Norvège s’est abstenue d’intégrer l’UE à deux reprises. Ce refus a été motivé par la présence d’un gisement de pétrole ainsi que par la pratique de la pêche.

La Norvège s’est abstenue d’intégrer l’UE à deux reprises. Ce refus a été motivé par la présence d’un gisement de pétrole ainsi que par la pratique de la pêche. Heureusement, la non-adhésion a été source d’enchantement pour le pays, car la Norvège se trouve aujourd’hui parmi les pays les plus prospères. Seulement, une coopération entre les deux entités est toujours possible malgré ce refus.

Les raisons apportées par la Norvège

La Norvège a refusé d’intégrer à l’Union européenne pour de multiples raisons. Découvrez dans les paragraphes suivants les motivations de ce refus catégorique d’appartenir à une telle puissance.

Désirez-vous partir en vacance en Norvège ? trouvez les lieux et activités ici

Pour préserver son or noir

La Norvège a la chance d’être un pays riche sur le plan économique. Ce ne sont pas les ressources naturelles qui manquent sur le territoire. Le pays est en possession de plusieurs ressources énergétiques, notamment du pétrole. L’abondance de cet or noir offre une sécurité matérielle importante. Seulement, unifier l’Union européenne avec la Norvège signifie partager une partie notable des revenus de l’exploitation pétrolière avec l’UE. Cette dernière convoite de plus le gisement de pétrole de la Norvège depuis sa découverte dans la mer du Nord en 1970. Ainsi, le pays préfère garder le contrôle total de cette source d’énergie le plus longtemps possible.

La pêche et l’agriculture en Norvège

La Norvège constitue un pays récent, car il n’a été dissocié de la Suède qu’en 1905. La population accorde toujours une importance capitale à la souveraineté norvégienne.

La Norvège constitue un pays récent, car il n’a été dissocié de la Suède qu’en 1905. La population accorde toujours une importance capitale à la souveraineté norvégienne. Les Norvégiens qui sont concentrés dans la partie nord du pays sont toujours attachés à la pêche et à l’agriculture. La population pense que le contrôle de ces secteurs peut se faire sans aucune intervention de l’Union européenne. D’autant plus que la pêche et l’agriculture constituent des sujets sensibles pour l’UE. La pêche a également été la raison du refus de l’Islande et de la Suisse à intégrer le groupe. Le pays répugne l’idée de devoir verser une somme considérable pour alimenter le budget européen. Pour toutes ces raisons, les habitants font preuve d’hostilité envers ce groupement de pays.

Trouvez l’hôtel qui vous convient pendant votre vacance à Oslo en cliquant ici

Un refus catégorique deux fois de suite

Il est capital de noter que la Norvège a refusé d’intégrer l’Union européenne deux fois de suite. Le premier refus a été entamé en 1973, quand le Royaume-Uni, le Danemark, l’Irlande et la Norvège ont été sollicités pour intégrer l’UE. Évidemment, les 3 autres pays ont répondu favorablement. En Norvège, un sondage a été organisé le 26 septembre 1973 interrogeant le peuple à ce sujet. L’enquête s’est soldée par 53 % de refus. Plus précisément, les régions du Nord se sont montrées hostiles envers cette proposition. Au contraire, la capitale d’Oslo a donné son accord. En 1994, le pays refait un nouveau sondage et obtient 52,2 % de refus.

Une prospérité sans l’UE

Bien que vivant en dehors de l’Union européenne, la Norvège connaît une prospérité considérable sur le plan économique et social. Seulement, ce refus n’empêche en aucune façon la coopération entre les deux entités.

Bien que vivant en dehors de l’Union européenne, la Norvège connaît une prospérité considérable sur le plan économique et social.

Un niveau de vie important

La Norvège figure parmi les pays les plus riches du monde. Son économie a en effet augmenté 40 ans après la découverte du gisement de pétrole dans la mer du Nord. Seulement, il est capital de noter que la Norvège sait faire preuve de sagesse dans la dépense de l’argent public. Le pays profite d’une prospérité importante et d’un capital social élevé. Il dévoile un équilibre parfait entre toutes les sociétés. Aucune inégalité ne se fait ressentir dans le pays. Aussi, la population octroie une confiance élevée à la société. À l’inverse, la guerre en Syrie et au Yémen place les deux pays en dernière position dans le classement des pays ayant un niveau de vie élevé.

Préparer un voyage en Norvège, ce qu’il faut savoir ? Cliquez-ici

Un sentiment de sécurité en Norvège

La prospérité sur le plan économique joue un rôle positif dans le quotidien de chaque habitant. Les Norvégiens se sentent en sécurité et à l’abri des dangers sociaux. Cette sécurité accrue et cette totale confiance résultent du fait que la population possède une bonne sécurité sociale, un enseignement gratuit jusqu’à l’université. À ces avantages s’ajoutent de longs congés parentaux et une retraite assurée pour les seniors de plus de 67 ans. Néanmoins, ces avantages impliquent une contrepartie, une imposition élevée par habitant. Un récent sondage a démontré que les Norvégiens constituent la population la plus épanouie à l’échelle planétaire. Les conditions sociales favorables dont elle dispose prouvent la véracité de cette enquête.

Pour vos moyens de déplacement, réservez des voitures de location pas cher en Norvège en cliquant ici.

La coopération entre l’Union européenne et la Norvège

Même si la non-intégration à l’Union européenne de la Norvège persiste, les deux pays entretiennent une relation étroite. Les deux entités ont signé un accord commercial et douanier. Cette entente souligne la participation norvégienne à l’Espace économique européenne (EEE). Cette dernière compte 28 pays de l’UE, du Liechtenstein, de l’Islande et de la Norvège. Celle-ci profite d’une libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux. En 1999, un accord a été signé pour permettre une intégration dans l’espace Schengen de la Norvège. L’adhésion de la Norvège dans l’espace Schengen signifie qu’elle collabore avec l’UE pour les problématiques liées à l’immigration et l’asile.



Autre articles dans Préparation voyage

Même destination: Norvège