Curieusement, les États-Unis ne disposent pas d’une langue officielle au niveau fédéral malgré la prédominance de l’anglais dans tous les […]



La langue États-Unis amérindienne est également enseignée dans plusieurs établissements. Les promoteurs contemporains de cette langue s’évertuent aujourd’hui à perpétuer sa pratique à travers la mise en place de différents systèmes.

Curieusement, les États-Unis ne disposent pas d’une langue officielle au niveau fédéral malgré la prédominance de l’anglais dans tous les domaines de la vie du pays. L’anglais américain demeure cependant la langue officiellement adoptée par plus de 32 États fédérés sur la cinquantaine que comptent les USA. En parallèle, les Américains parlent également d’autres langues telles que l’espagnol, l’hawaïen et le chamorro, selon la communauté dominant une zone géographique donnée. Les langues minoritaires connaissent en effet un certain succès dans ce pays.

Renseignez-vous avant de partir en voyage aux États-Unis en cliquant ici.

Indien natif

Au pays de l’Oncle Sam, l’indien natif est une langue encore pratiquée du fait de l’histoire un peu particulière de la population des États-Unis. Si cette langue est aujourd’hui concurrencée par d’autres, elle témoigne encore de la présence de la culture indienne aux USA. Par ailleurs, certaines communautés s’évertuent à la perpétuer pour transmettre sa pratique aux générations futures.

Langue indigène des Amériques : indien natif ou langue amérindienne

La langue amérindienne est connue comme étant la langue indigène des Amériques, car elle est longtemps le principal outil de communication du peuple autochtone de l’Amérique du Nord. Malgré le gain de notoriété d’autres langues, l’indien natif demeure encore très pratiqué dans plusieurs parties du continent telles que Terre de Feu, Groenland et Alaska. La langue États-Unis amérindienne est également enseignée dans plusieurs établissements. Les promoteurs contemporains de cette langue s’évertuent aujourd’hui à perpétuer sa pratique à travers la mise en place de différents systèmes. Dénommés les « américanistes », les spécialistes de la langue amérindienne sont encore nombreux aux États-Unis.

Spécificités de l’Indien natif des États-Unis

Peu connues de la majorité des gens, les langues amérindiennes occupent encore une place prépondérante dans la culture locale USA. En effet, elles constituent un vivier important de cultures et traditions. Cette caractéristique explique en partie la grande diversité culturelle perçue sur le continent nord-américain. Les langues amérindiennes intègrent en effet de nombreuses familles de tailles très variables. Il faut également compter des langues isolées qui viennent enrichir la diversité déjà importante de l’Indien natif des USA. Les langues amérindiennes sont rassemblées en plusieurs superfamilles incluant entre autres des langues de signes auxiliaires. Cependant, l’existence des langues indigènes d’Amérique est aujourd’hui en danger malgré les efforts entrepris par les américanistes.

Suivez ce lien pour avoir plus d’informations sur la culture américaine.

Anglais américain

L’obtention d’un VISA commence par l’introduction d’une demande officielle auprès de l’ambassade des États-Unis. Le dossier de demande réunit plusieurs pièces importantes : passeport valide, carte nationale d’identité, relevé bancaire, justificatif de domicile, etc. Le demandeur doit également s’acquitter de frais évoluant du 150 € à 400 €.

Depuis longtemps, l’Anglais américain demeure la langue la plus parlée aux États-Unis. Dans ce pays multiculturel, la suprématie de l’Anglais tient son origine à travers l’histoire. La culture locale USA est longtemps restée sous l’influence de la culture indienne USA et d’une série d’immigrations successives.

L’anglais : la langue utilisée par l’administration américaine

Malgré l’absence de langue officielle aux États-Unis, l’anglais demeure celle qui prévaut dans les documents légaux et officiels fournis par le gouvernement. Cette langue est la principale utilisée sur quasiment l’ensemble du territoire. A priori, l’Anglais US est parlé par environ 95 % de la population selon les quelques chiffres récoltés à ce sujet. Elle devance nettement l’espagnol qui arrive en deuxième position. La langue espagnole se pose en effet en un sérieux concurrent. Il s’agit d’une langue semi-officielle dans quelques États tels que la Floride. Malgré une suprématie évidente, l’anglais demeure très concurrencé au niveau national. C’est pourquoi le mouvement « anglais seulement » a été initié pour défendre son leadership à l’égard à la culture locale USA.

Voici une sélection d’hôtels à Miami qui peuvent répondre à tous vos besoins pendant que vous êtes dans cette ville américaine.

Anglais américain : évolution et spécificités

Du point de vue linguistique, l’anglais américain diffère sensiblement de la langue officielle britannique au niveau de la prononciation, de la grammaire et de l’orthographe. Les deux principales langues aux États-Unis les plus pratiquées présentent toutefois de grandes similarités, car la culture locale USA est en grande partie héritée de la colonisation britannique. À titre d’illustration, l’anglais est utilisé par la population à hauteur de 95,05 % en Alabama, 93,39 % en Arkansas, 96,18 % au Mississippi et 94,56 % dans l’État du Vermont. En outre, certains États notoires comme la Californie, symbole du miracle économique US, ont désigné l’anglais en tant que l’unique langue officielle. Cette décision a été prise à travers un amendement constitutionnel. Les anglophones dominent largement le pays d’est en ouest en passant par la partie nord et le centre du pays. Seule dans les États du Sud que la concurrence des hispanophones est réellement visible.

Langues minoritaires : l’un des signes distinctifs de chaque communauté

Les infrastructures mises en place dans les grandes villes américaines facilitent grandement le quotidien des gens. Les moyens de transport existent en nombre et en grande variété dans les principales villes des États comme Washington, Oregon, Californie et Arizona.

Pays cosmopolite et multiculturel, les États-Unis offrent une diversité linguistique et culturelle difficilement comparable. Concrètement, les données chiffrées à ce sujet font état de 381 langues utilisées par la population, dont presque la moitié sont des langues indigènes : 169 langues. On peut en citer quelques exemples : langue amérindienne (guarani, nahuatl, mapuche…), dialectes indiens, langue coréenne, arabe, russe, etc. Cette immense variété linguistique est retrouvée quasiment sur tout le territoire du pays. Ainsi, l’espagnol est utilisé par plus de 40 millions de personnes en 2016 selon les chiffres publiés par « l’American Community Survey ». D’un autre côté, le mandarin et le cantonais trouvent un succès notable auprès des communautés sino-américaines et chinoises installées à New York. Par ailleurs, le « tagalog », la langue officielle sur l’archipel des Philippines, est également pratiqué aux States. De son côté, le vietnamien est utilisé par 1,5 million de personnes sur l’ensemble du territoire national.

Il est ainsi préférable d’avoir un moyen de transport à votre disposition. Non seulement pour faciliter votre déplacement, mais aussi pour plus de confort. Voici un site spécialisé dans la location voitures pas cher aux Etas-Unis.



Autre articles dans Voyage culturel

Même destination: États-Unis