La Norvège regorge de vestiges qui témoignent de son passé historique riche en évènements. L’apparition du royaume de la Norvège […]



La Norvège regorge de vestiges qui témoignent de son passé historique riche en évènements. L’apparition du royaume de la Norvège a été le fruit d’un long parcours.

La Norvège regorge de vestiges qui témoignent de son passé historique riche en évènements. L’apparition du royaume de la Norvège a été le fruit d’un long parcours. Ces étapes ont été marquées par l’unification du pays et la succession des souverains qui ont favorisé l’apogée du territoire.

Les Précisions temporelles

L’histoire de la Norvège passe par de multiples évènements temporels. Voici d’ailleurs quelques explications concernant le royaume, suivi d’un petit aperçu de l’époque précédant l’unification du pays.

Partir en vacance en Norvège, trouvez les lieux et activités ici

Le royaume de Norvège, une entité politique

Le royaume de la Norvège ou Norgesveldet (en norvégien bokmal) consiste en une entité politique. Le régime est marqué par une monarchie constitutionnelle avec un système parlementaire. Cette entité a fait son apparition dès l’unification des petits royaumes norvégiens. Ces intégrations ont eu lieu en l’an 872 et ont été orchestrées par Harald à la Belle Chevelure. En 1397, le pays connaît un tournant majeur à la formation de l’Union de Kalmar avec le Danemark et la Suède. Durant cette période, le pays est en plein essor en matière de puissance. Sa notoriété s’affirme par le contrôle des îles Féroé, du Groenland et d’une partir des îles Britanniques. L’Islande a également été à la merci de la Norvège en 1262.

De l’origine à l’âge de fer germanique

Les premiers habitants de la Norvège sont apparus entre 12 000 et 10 000 ans av JC, au terme de la dernière glaciation. Entre 7000 et 5000 av JC, la Norvège bénéficie d’un climat océanique doux et tempéré.

Les premiers habitants de la Norvège sont apparus entre 12 000 et 10 000 ans av JC, au terme de la dernière glaciation. Entre 7000 et 5000 av JC, la Norvège bénéficie d’un climat océanique doux et tempéré. En 1200 av JC, les habitants commencent à domestiquer les chevaux. L’époque était marquée par le progrès agricole, l’initiation à la culture, la multiplication des gravures… Un temps de trouble ébranle l’âge de fer germanique entre 400 et 600. Quelques centaines d’années plus tard, le pays connaît une expansion commerciale, ce qui favorise un rapprochement avec le monde franc. Cette période souligne le règne des grands rois de la Norvège et des autres pays scandinaves.

La Réunification des clans

Le royaume de la Norvège s’unifie entre le IX et le début du XIe siècle. Cette période souligne l’intégration des anciens petits royaumes en une entité unique. Voici les faits qui ont marqué cet événement.

Culture norvégienne, réponses à vos questions. Ici les détails

L’unification de 872 à 930

Tous les historiens passionnés par le royaume de la Norvège se sont accordé sur le fait que l’unification du pays a été l’initiative d’Harald Ier de Norvège. Avant ce bouleversement historique, le pays était composé d’une vingtaine de petits royaumes côtiers indépendants et rivaux. Le roi Harald à la Belle Chevelure a imposé son autorité dans le pays entre 872 et 930, à l’issu des procédures d’unification. D’ailleurs, les démarches pour unifier le pays n’ont été complètes qu’au milieu du XIe siècle. Durant le règne du roi Harald, les adversaires ont entamé un déplacement en Islande, aux îles Féroé et en Écosse. Seulement, le contrôle total des territoires par le roi est aujourd’hui sujet à controverse.

Le royaume de la Norvège s’unifie entre le IX et le début du XIe siècle. Cette période souligne l’intégration des anciens petits royaumes en une entité unique. Voici les faits qui ont marqué cet évènement.

La division du royaume de 930 à 1020

Le règne du roi Harald prend fin en 930, à sa mort. Cet évènement est marqué par une division du Royaume de la Norvège. Les fils du roi héritent du royaume, ce qui engendre sa division. Le territoire est également sous le contrôle d’autres jarls vassals du roi du Danemark. La Norvège est à nouveau dirigée par les fils du roi et leurs vassaux ainsi que le jarl de Lade et celles du jarl de Møre. Évidemment, des conflits de terres, des guerres civiles et des troubles animent le territoire durant cette période. Ce n’est qu’en l’an 1020 à 1030 que le pays revientà  une nouvelle réunification par le roi Olaf II.

Trouvez l’hôtel qui vous convient pendant votre vacance à Oslo en cliquant ici

L’apogée de la Norvège

Le royaume de la Norvège ou Norgesveldet atteint un apogée en 1103. La période est soulignée par l’affirmation de la puissance norvégienne et la formation de l’Union Kalmar.

L’apogée de la puissance norvégienne

Le royaume de la Norvège ou Norgesveldet atteint un apogée en 1103. La période est soulignée par l’affirmation de la puissance norvégienne et la formation de l’Union Kalmar.

L’ultime souverain de la lignée du roi Harald est Sigurd Ier. Le souverain règne sur le territoire entre 1103 à 1130, à sa mort. Le royaume a connu un autre bouleversement dès l’arrivée de son successeur le roi Sverre, de 1184 à 1202. Cet homme d’État fait preuve d’une grande habileté. Son règne est marqué par l’établissement d’une monarchie puissante, ce qui ébranle l’autorité du clergé et de la noblesse. L’apogée de la Norvège devient de plus en plus conséquent sous le régime du roi Håkon IV Håkonsson l’Ancien, de 1217 à 1263. Le pays devient une nation de paysans, à la suite du déclin des vieilles familles nobles.

Pour vos moyens de déplacement, réservez des voitures de location pas cher en Norvège en cliquant ici.

La formation de l’Union de Kalmar

En 1319, la mort d’Håkon permet à Magnus IV de Suède de prendre le pouvoir, car le souverain ne possède aucun héritier mâle. Magnus est remplacé par son successeur qui se trouve être son fils Håkon VI en 1343. La formation de l’Union de Kalmar est marquée par le règne de Oluf II de Danemark en 1380. Le souverain devient le roi Olav IV de Norvège. Seulement, le vrai pouvoir était en possession de sa mère Marguerite Ier Valdemarsdotter. Après la mort du roi Olav IV, celle-ci s’empare du pouvoir et devient souveraine de la Norvège et du Danemark ainsi que de la Suède. Elle participe à l’apogée de la Norvège et nomme son petit-neveu Éric de Poméranie comme successeur de la reine.



Autre articles dans Voyage culturel

Même destination: Norvège