Les États-Unis sont réputés pour être l’une des grandes puissances mondiales. Cependant, le pays souffre d’une mauvaise presse en raison […]



Le taux important de vandalisme est notamment dû à l’autorisation du port d’arme aux USA.

Les États-Unis sont réputés pour être l’une des grandes puissances mondiales. Cependant, le pays souffre d’une mauvaise presse en raison de son taux de criminalité. L’arme à feu constitue la principale source de ce fléau. Heureusement, les États fédéraux ont réagi en conséquence et imposent actuellement des mesures restrictives visant à limiter le taux de criminalité dans le territoire. En bref, il est nécessaire d’avoir plus d’informations avant de voyager aux États-Unis.

Les statistiques sur la mortalité et le port d’armes

Le taux important de vandalisme est notamment dû à l’autorisation du port d’arme aux USA. Voici d’ailleurs quelques chiffres en guise de petit aperçu.

L’arme à feu constitue la source principale de ce fléau. Heureusement, les états fédéraux ont réagi par conséquent et imposent aujourd’hui des mesures restrictives visant à limiter les chiffres sur la criminalité dans le territoire.

Le nombre de victimes des fusillades touche la jeunesse !

Le pays recense régulièrement des fusillades dans les établissements scolaires. Le plus tragique avait été enregistré il y a quelques années. Un jeune s’est dirigé vers son ancien lycée en Floride, armé d’un fusil semi-automatique AR-15. Le vandale a ouvert le feu et a compté 17 meurtres avec préméditation. Ce genre de cas n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Au total, le pays compte 35 252 victimes d’armes à feu dans son dernier rapport sur la mortalité. À ces chiffres s’ajoutent 12 979 homicides et 489 décès accidentels en plus de 500 victimes dans le cadre d’interventions policières. Les rapports mentionnent 248 victimes de moins de 14 ans et 4 140 homicides de 15 à 24 ans.

Un groupe de soutien influe favorablement au port d’armes

La NRA (National Rifle Association) est un puissant lobby des armes à feu qui approuve le port d’armes aux USA. Pour influencer la politique américaine en sa valeur, cette ONG concentrée dans le financement politique a versé la somme de plus de 143 millions d’euros. Ce groupe d’influence compte environ 5 millions de membres et bénéficie d’un revenu annuel supérieur à 400 millions de dollars. D’ailleurs, le sénateur de la Floride figure parmi ses plus fervents membres. Par ailleurs, cette association souffre d’une mauvaise réputation, en raison des pots-de-vin qu’elle verse pour empêcher l’imposition d’une loi sur les armes à feu aux USA.

Le permis de port d’armes en chiffre

La Floride se trouve malheureusement parmi les villes des States où le crime est maître. Autrefois surnommée le Shunshine State, cette commune a été ironiquement rebaptisée le Gunshine State. Pour cause, cette partie du continent offre beaucoup de liberté en matière de port d’arme aux USA. L’État du Sud-est américain a enregistré le record en nombre de possession de permis d’arme à feu, à travers les États-Unis. Il existe effectivement plus de 2 millions de permis. Entre les 21 millions d’habitants, 32,5 % possèdent une arme selon une enquête de la revue médicale Injury Prevention en 2015. Cette liberté préjudiciable a engendré une série de fusillades, notamment à l’aéroport de Fort Lauderdale et à Orlando.

Choisissez la ville d’Orlando pour votre visite aux États-Unis. Cliquez ici pour faire une réservation d’hôtel dans cette ville américaine.

Les mesures préventives et l’évolution des mœurs

La NRA (National Rifle Association) est un puissant lobby des armes à feu qui approuve le port d’armes aux USA. Pour influencer la politique américaine en sa valeur, cette ONG concentrée dans le financement politique a versé la somme de plus de 143 millions d’euros.

Évidemment, ce fléau a suscité de nombreux débats au sein de la communauté américaine. Pour réduire ces chiffres notables, des mesures de précaution ont été adoptées, voici lesquelles.

Des exercices de simulations dans les écoles américaines

Force est de constater que les drames ont inspiré la prise de conscience de multiples écoles publiques américaines. Les établissements scolaires toutes catégories confondues effectuent des exercices de simulation pour mieux préparer les élèves. Cette mesure impose les étudiants à réagir de manière rationnelle et réfléchie en cas de fusillades. Une étude de la National Center for Education Statistics (NCES) montre que 46,5 % des écoles publiques réalisent ce genre d’entraînement durant l’année scolaire de 2003-2004. Ce taux s’est accru de 70,3 % en 2014. Pour les années à venir, l’étude estime un accroissement de 95 % des écoles américaines pratiquant ce type d’exercice.

Les manifestations contre le port d’arme à feu

Des soulèvements ont secoué le pays entre 2010 et 2015, en raison de la législation sur l’autorisation d’achat et de port d’arme. Ces manifestations visent notamment à baisser le crime aux USA, dû à cette liberté fatale. Ces manifestations ont émergé de jeunes personnalités comme Emma Gonzalez. Cette Américaine issue d’une famille sans histoire et élève dans un lycée de la Floride a été témoin d’une fusillade au sein de son établissement. La jeune militante dénonce le président des States et la NRA qui favorisent le port d’arme à feu aux USA. Elle dément de plus les critiques concernant son âge immature et ses propos jugés infondés. D’autres jeunes militants ont également secoué le pays comme Cameron Kasky, un rescapé d’une tuerie dans un lycée de la Floride.

La Californie, un véritable exemple contre le port d’armes

L’état le plus densément peuplé des États-Unis impose une loi stricte concernant le port d’armes. Cet État fédéral somme les clients de disposer d’un permis réglementaire. De plus, l’intéressé doit jouir d’un casier judiciaire vierge avant d’obtenir une arme à feu. Le client est obligé de passer un test écrit pendant 10 jours. Les munitions commercialisées sont de surcroît limitées aux nombres de 10 balles au maximum. Il est interdit d’acheter plus d’une arme par mois. Les armes d’assaut sont bannies. Par ailleurs, les autres États n’ont encore imposé aucune mesure de régulation alors que la loi de la Californie autorise les municipalités à agir pour limiter le crime aux USA.

Bref, il faut conduire aux États-Unis. Non seulement pour votre confort mais aussi pour plus de sécurité. Voici un site spécialisé dans la location voiture pas cher, comparateur prix pour faire une réservation.



Autre articles dans Conseils voyageurs

Même destination: Norvège