L’attentat en Amérique du 11 septembre 2001 a été le commencement d’une nouvelle ère : l’ère de la lutte antiterroriste. Ce […]



L’attentat en Amérique du 11 septembre 2001 a été le commencement d’une nouvelle ère : l’ère de la lutte antiterroriste. Ce

L’attentat en Amérique du 11 septembre 2001 a été le commencement d’une nouvelle ère : l’ère de la lutte antiterroriste. Ce malheureux évènement a encouragé les grandes puissances du monde, notamment les États-Unis, à renforcer leur niveau de sécurité. Des mesures ont été adoptées pour combattre ce fléau international.

Des mesures strictes post attentats

De nombreuses mesures de précautions ont été adoptées aux States ainsi que dans le reste du monde pour lutter contre les attentats terroristes. Voici l’essentiel de ces mesures.

Une riposte par le Patriot Act

En guise de réponse face aux attaques terroristes du 11 septembre, le président sous mandat George Bush a lancé le Patriot Act, pour renforcer la sécurité aux États-Unis. Cette mesure consiste à répandre de manière considérable le pouvoir des services secrets américains. La FBI a obtenu le feu vert pour fouiner dans les moindres recoins des données personnelles, des impôts, des relevés bancaires ainsi que des fiches médicales de tous les citoyens. De plus, la NASA, une agence nationale de sécurité, a été autorisée à placer tous les citoyens américains sous écoute sans aucun mandat. Le gouvernement s’est octroyé le droit d’emprisonner n’importe quel individu sans procès. Le camp de Guantanamo a été utilisé pour emprisonner les prétendus terroristes.

Des mesures ont été adoptées pour combattre ce fléau international. aux états-unis

Un embarquement davantage surveillé

Deux jours seulement après l’attentat Amérique en 2001, des mesures préventives ont été adoptées dans les aéroports. Les passagers ont été l’objet d’un contrôle très strict dans les embarquements. Les couteaux, les ciseaux, les limes à ongles ainsi que tout objet pouvant être utilisé comme une arme rudimentaire ont été interdits et confisqués sur le champ. Cinq ans plus tard, les mesures deviennent de plus en plus strictes et interdisent les flacons contenant plus de 100 ml de liquide, de gaz ou de gel. Les autres flacons sont impérativement placés dans des sacs en plastique transparents. Ces derniers sont ensuite passés sous un scanner de manière individuelle. Chaque voyageur doit de même passer au scanner pour lever tout doute.

Les règles strictes dans le secteur du transport aérien

Chaque nouvel attentat constitue une occasion pour le gouvernement américain de renforcer le niveau de sécurité aux États-Unis. D’ailleurs, l’attaque ratée de Richard Reid, surnommé l’homme aux chaussures explosives, a incité le gouvernement à inspecter les chaussures de chaque passager. Ce terroriste visait à faire exploser ses chausseurs bourrés de 250 g de pentrite durant un vol en décembre 2001. Cette tentative a transformé les chaussures en arme potentiellement mortelle que les voyageurs doivent retirer avant d’embarquer. Outre les chaussures, les ceintures et les vestes passent par les détecteurs de métaux. Par ailleurs, les personnes qui accompagnent les voyageurs ne sont plus autorisées à franchir les portiques de sécurité.

Les organisations du gouvernement pour la sécurité

Des mesures drastiques ont été prises pour limiter au maximum les tentatives d’attaques terroristes. Aujourd’hui encore, ces mesures se font ressentir, notamment dans le secteur du transport aérien.

Des mesures drastiques ont été prises pour limiter au maximum les tentatives d’attaques terroristes. Aujourd’hui encore, ces mesures se font ressentir, notamment dans le secteur du transport aérien.

Des mesures pour les appareils électroniques dans les aéroports

Outre les lieux publics noirs de monde, les aéroports deviennent les nouvelles cibles des terroristes. Ces derniers visent principalement les avions pour provoquer de la frayeur chez les voyageurs. Cette préférence tend de plus à ébranler l’économie et perturber le mode de vie des habitants. Les aéroports ainsi que les compagnies aériennes l’ont bien compris et prennent les mesures qui s’imposent pour contre-attaquer. C’est la raison pour laquelle les appareils électroniques sont interdits dans les avions. Seulement, cette mesure n’a pas été généralisée aux States. D’ailleurs, les autorités exigent des appareils électroniques opérationnels dans les aéroports pour effacer les suspicions. Certains observateurs recommandent un appui des gouvernements envers les compagnies aériennes.

Des précautions controversées

À différents points de vue, l’utilisation des scanners sur les passagers a suscité de nombreux débats sur le sol américain. Les défenseurs des droits de l’homme et des droits individuels ont dénoncé ces mesures jugées perverses. En dehors de leur vocation sécuritaire, ces appareils permettent en effet de discerner les parties intimes du sujet. D’autres défenseurs dénoncent des machines qui portent atteinte à la dignité humaine. Ces manifestations ont émergé une association pour la défense des libertés publiques aux States : l’American Civil Liberties Union. Cette organisation qualifie les scanners corporels comme des « engins humiliants et contraires à la dignité humaine. »

Le terrorisme devient un enjeu politique

Après l’attentat en Amérique orchestré par des groupes de terroriste en 2001, la sécurité s’est placée au cœur des préoccupations du gouvernement. Plus précisément, la sécurité intérieure a été l’objet de toutes les études aux States et dans le reste du monde. Par conséquent, de multiples interventions militaires ont été organisées dans les pays du Moyen-Orient. En plus des mesures accrues dans les frontières, d’autres formes de préventions comme la multiplication des forces de l’ordre dans des endroits stratégiques et les exercices de simulations ont été orchestrées. Contre toute attente, le nombre d’attentats s’est malheureusement accru. Entre 2000 et 2014, les attaques ont atteint 61 000 cas, faisant 140 000 morts. Les personnalités politiques constituent les principales cibles.



Autre articles dans Conseils voyageurs

Même destination: États-Unis