Lors d’un voyage en Afrique du Sud, il y a lieu de s’interroger sur la question du déplacement. En effet, […]



Lors d’un voyage en Afrique du Sud, il y a lieu de s’interroger sur la question du déplacement. En effet, il est toujours nécessaire de se renseigner sur les différents transports publics en Afrique du Sud. De même, il convient de connaître l’état des routes existantes dans la destination choisie. À cet effet, voici pour vous la situation des routes d’Afrique du Sud.

Lors d’un voyage en Afrique du Sud, il y a lieu de s’interroger sur la question du déplacement. En effet, il est toujours nécessaire de se renseigner sur les différents transports publics en Afrique du Sud. De même, il convient de connaître l’état des routes existantes dans la destination choisie. À cet effet, voici pour vous la situation des routes d’Afrique du Sud.

L’état des routes en Afrique du Sud

D’une manière générale, le principal réseau routier d’Afrique du Sud est en très bon état. Les routes secondaires sont également excellentes, car elles sont principalement goudronnées. Les zones les plus isolées disposent de pistes se trouvant également dans une bonne situation.

Avec 66 000 km de routes municipales et 185 000 km de routes départementales, on peut dire que les routes sud-africaines couvrent entièrement le pays. La N1 reliant le Cap à Johannesburg en constitue un exemple parfait. La question des transports routiers sud-africains ne pose donc aucun souci.

Les transports routiers : nécessité d’une prudence particulière.

En Afrique du Sud, la prudence est de mise lorsque vous conduisez votre véhicule à gauche, notamment au niveau des intersections. Plusieurs mauvais conducteurs brûlent les feux rouges parfois situés de l’autre côté ou au-dessus de la rue à traverser. La priorité varie en fonction de l’ordre d’arrivée des véhicules lorsque des panneaux « Stop » apparaissent.

En bref, la limite de vitesse sur les autoroutes et les routes nationales est fixée à 120 km/h. Celle des zones bâties est de 60 km/h. Les transports routiers sud-africains nécessitent par conséquent une extrême vigilance, afin de préserver la sécurité des passagers.

Cliquez-ici pour connaître les différents circuits en Afrique du Sud

Le réseau routier sud-africain : sous la responsabilité du SANRAL

L’Agence sud-africaine des routes nationales limitée (SANRAL) est l’organisme parapublic responsable du développement et de l’entretien du réseau routier sud-africain. En ce sens, les routes en Afrique du Sud couvraient 747 000 km en 2014. Le SANRAL a été créé en 1998. Veuillez noter que le ministère des Transports d’Afrique du Sud reste son seul actionnaire jusqu’à aujourd’hui.

Cependant, cette institution ministérielle travaille toujours en étroite collaboration avec les provinces et les autorités locales. Le SANRAL est également responsable du développement de 16 200 km de routes nationales en Afrique du Sud. En effet, ce sont les sociétés privées qu’elle supervise (la N3, le corridor de Maputo et l’autoroute du platine) qui assurent l’administration de 19 % des routes à péage sud-africaines.

Les moyens de transport public et privé en Afrique du Sud

De nombreux services de transport disponibles en Afrique du Sud assurent la circulation quotidienne des résidents et des visiteurs. Vous pouvez choisir entre les transports en commun et les transports privés. Ils sont tous deux généralement accessibles, car les coûts des transports publics en Afrique du Sud sont moins élevés que ceux des pays européens.

Les moyens de transport public en Afrique du Sud

Il existe plusieurs moyens de transport public en Afrique du Sud. Ils sont tous fiables et accessibles au grand public.

Il existe plusieurs moyens de transport public en Afrique du Sud. Ils sont tous fiables et accessibles au grand public.

Les bus sud-africains

Les bus offrent des services presque impeccables, en priorisant la sécurité et le confort des passagers. Les autobus sud-africains arrivent généralement à destination à l’heure prévue à cet effet. Ils sont ponctuels et leurs tarifs sont peu coûteux, mais ils varient en fonction des saisons. Les étudiants locaux bénéficient d’une réduction de 15 % et des forfaits de voyage illimités sont proposés à des prix fixes.

Les minibus sud-africains

Ils fonctionnent sur le même principe que les taxis de brousse : il faut attendre que toutes les places soient occupées pour démarrer la voiture. Les minibus sont très bon marché, mais leurs services ne sont pas très sûrs. En effet, pour des raisons de sécurité, mieux vaudrait ne pas choisir ce type de transport.par ailleurs, les minibus n’affichent ni la destination, ni le numéro de la ligne. Par exemple, vous devez lever votre index lorsque vous souhaitez descendre.

Les Baz Bus : un concept australien au cœur de l’Afrique du Sud

Le Baz Bus ou « hop-on, hop-off » offrent plusieurs arrêts. Ils s’arrêtent à chaque auberge et à tout autre type d’hébergement pour les visiteurs. Sachez qu’il s’agit d’une idée empruntée aux Australiens. Le principe est de payer un billet pour un voyage bien défini et que le voyageur jouit d’une grande liberté de mouvement. Il peut descendre et monter où il veut pour des séjours illimités.

Les moyens de transport privés en Afrique du Sud

Si vous préférez le luxe ou si vous voulez assurer votre sécurité, sachez que des transports sud-africains privés existent et sont généralement plus accessibles que ceux des pays développés.

Si vous préférez le luxe ou si vous voulez assurer votre sécurité, sachez que des transports sud-africains privés existent et sont généralement plus accessibles que ceux des pays développés.

La location de voiture ou autotour

La location de voiture est la solution idéale si vous souhaitez conduire vous-même le véhicule qui vous transportera vers principales villes sud-africaines. Vous devez posséder un permis de conduire national et une carte de crédit pour louer une voiture en Afrique du Sud. Sachez qu’il existe de nombreux loueurs de renom dans le pays : Avis, Thrifty Car Rental, etc.

La plupart des stations-service n’acceptant pas les cartes de crédit, il est toujours préférable de disposer d’argent en espèces, lorsque vous achetez votre essence. Dans ce sens, sachez qu’en Afrique du Sud, le sans-plomb coûte environ 13,50 rands par litre.

Les Taxis sud-africains

Il existe plusieurs compagnies de taxi dans les grandes villes d’Afrique du Sud. Les tarifs sont fixés au kilomètre et les voyageurs peuvent accéder au compteur sans aucun problème.

Découvrez d’autres villes merveilleux en Afrique du sud comme à Ballito

Le Rikki’s taxi : un moyen de transport pratique

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un Rikki’s taxi.Celui-ci viendra vous chercher au moment convenu. Les prix des voyages sont basés sur le nombre de personnes à transporter. En effet, plus il y a de passagers, plus les tarifs augmentent. Sachez cependant que le chauffeur d’un Rikki’s taxipeut venir chercher ses clients sur le chemin de votre destination.

Un véhicule privé avec chauffeur anglophone ou francophone

Il s’agit d’un mode de transport privé se traduisant par un véhicule conduit par un chauffeur francophone ou anglophone. Le conducteur connaît parfaitement toutes les régions d’Afrique du Sud. La voiture sera ainsi adaptée à un usage privé et au nombre de passagers.

En plus du sentiment d’intimité et de tranquillité que cela procure, ce type transport vous permet également de voyager sereinement. En effet, nul besoin de vous inquiéter du temps de trajet ou de l’état des routes.



Autre articles dans Conseils voyageurs

Même destination: Afrique du sud